CLASSIFICATION INTERNATIONALE

Les pathologies DEV GEN ont fait l’objet d’un consensus international en 2005 lors de la « conférence de Chicago ».

Article : Houk CP, Hughes IA, et al. Pediatrics 2006;118:753-7.

Le travail a abouti à la classification ci-dessous. Comme toutes les classifications, elle est contestable, mais permet d’uniformiser les informations dans les protocoles de recherche et les articles scientifiques.

I – Patients 46, XY (46, XY DSD)

A – Anomalies du Développement Gonadique : Dysgénésies Gonadiques

Complètes
– Mutation de SRY
– Duplication de Dax-1
– Duplication de Wnt4
– Mutation du gène DMRT1 et 2
– Régions chromosomiques impliquées (2q32.1-35 et 10 qter)
– Autres gènes (Desert Hedgehog)

Partielles
– Mutation du gène SF1 (isolée ou associée à une insuffisance
surrénale )
– Mutation du gène WT1 (anomalies rénales morphologiques et
fonctionnelles)
– Mutation du gène SOX9 (malformations osseuses, RCIU)
– Autres

Régression testiculaire

B – Anomalies de la Biosynthèse et de l’Action des Androgènes

Anomalies de la régulation de la biosynthèse de la testostérone
– Mutation du récepteur de LH (aplasie des cellules de Leydig)
– Mutation de LH

Anomalies de la biosynthèse du cholestérol
– Déficit en 7-déhydrocholestérol réductase (syndrome SLO)

Anomalies de la biosynthèse de la testostérone 
– Hyperplasie lipoïde des surrénales (mutation des gènes StAR et
CYP11A)
– Déficit en 3ß-HSD de type 2
– Déficit en 17a-hydroxylase/17-20 desmolase (mutation de CYP17)
– Déficit en 17ß-HSD de type 3
– Déficit en POR (Cytochrome P450 oxydo-réductase)

Anomalies du métabolisme de la testostérone: déficit en 5a-réductase de type 2

Anomalies de l’action des androgènes
– Avec mutation du récepteur aux androgènes
> Insensibilité totale aux androgènes (CAIS)
> Insensibilité partielle aux androgènes (PAIS)
– Sans mutation du récepteur aux androgènes
> isolées
> associées à des malformations
> associées à un RCIU

C – Autres

– Hypospades sans insensibilité aux androgènes
– Extrophie vésicale

II – Patients 46, XX (46, XX DSD)

A – Anomalies du Développement Gonadique

Ovotestis 

Différenciation testiculaire incomplète
– Patient 46, XX SRY positif
– Autres (duplication de SOX 9, mutations des gènes répresseurs…)

Dysgénésies gonadiques

B – Hyperproduction d’Androgènes

D’origine fœtale
–  Hyperplasie congénitale des surrénales par déficit en 21-hydroxylase
– Hyperplasie congénitale des surrénales par déficit en 11-hydroxylase

D’origine placentaire
– Déficit en aromatase
– Déficit en P450 oxydo-réductase associé ou non au syndrome
d’Antley-Bixler.

D’origine maternelle
– Production anormale d’androgènes
Lutéome de la grossesse
Tumeurs de l’ovaire ou de la surrénale
Syndrome de Cushing
– Cause iatrogène : prise d’androgènes, de progestatifs
(19 nortestostérone) ou d’anti-androgènes

III – Patients avec Anomalies des Gonosomes (Sex Chromosome DSD)

• 45, X : syndrome de Turner et variants

• 47, XXY : syndrome de Klinefelter et variants

• 45, X/46, XY : dysgénésie gonadique mixte

• 46, XX/46, XY
– Ovotestis
– Chimère